CRÉATION : idées initiales

Le centre C.A.R.T.O. a été créé à l’initiative de Mgr Hanrion, qui regrettait la pauvreté de la population de la région et son incapacité à tirer profit de ses terres.

Contribuer à l’amélioration du niveau et de la qualité de vie des paysans du Nord Est de la région des Savanes au Nord Togo, tel est l’objectif voulu par les initiateurs du C.A.R.T.O. Constatant la grande pauvreté et la mortalité infantile élevée de la masse paysanne de la région de Kpendjal et le désintérêt des instances d’aide au développement pour cette région enclavée et éloignée de plus de 600 km de la capitale, Monseigneur HANRION, alors évêque de Dapaong, a voulu créer un pôle de développement au cœur de Kpendjal afin de dynamiser cette région paysanne. Au début Il s’agissait d’aider le paysan à passer de la position « courbée » à la station «debout » en introduisant la « culture attelée ». C’est dans ce contexte que Le Centre d’Animation Rurale Tambimong Ogaro (C.A.R.T.O.) a été créé en 1982.
Pour mener à bien ce projet, Mgr HANRION fit appel à la congrégation des F.I.C (Frères de l’Instruction Chrétienne de Ploërmel) connue en France par ses œuvres d’éducation : écoles primaires, collèges, lycées, sections post bac. Parmi ces œuvres les lycées agricoles implantés en Bretagne ont formé de nombreux paysans et techniciens agricoles: Le Nivot dans le Finistère, La Touche, à Ploërmel avec ses annexes à Malestroit et à Pontivy, et, enfin, le lycée agricole de Derval en Loire-Atlantique. La congrégation peut aussi se prévaloir d’une véritable expérience africaine : dès 1841, au Sénégal, le Frère Didier-Marie, antillais d’origine, développait une formation en horticulture à St-Louis du Sénégal où « son jardin d’essais » demeure encore célèbre dans les mémoires. A partir de 1927, les F.I.C implantés en Ouganda ont travaillé de grands domaines agricoles liés aux œuvres scolaires afin de les faire vivre. En Tanzanie, c’est une ferme de « café » qui a été développée.

Evolution du CARTO

2018
juin 6

2018

1er Janvier 2018: Prise de service du Fr Jules TONE Djankali, Directeur actuel du CARTO Intensification de l’agro écologie : Compostage systématique de toutes les litières issues des logements d’animaux introduction de l’argile dans le système de compostage pour renforcer le complexe argilo-humique de nos terres sablonneuses Introduction du compostage…
juin 6

2017

Janvier à Décembre 2017 : Stage administratif du Fr Jules TONE Djankali au CARTO 31 décembre 2017 : Changement de Directeur : Fr Claude GREGOIRE (2005-2017) est remplacé par Fr Jules TONE DJANKALI
juin 6

2015

lancement du Programme commun en consortium avec la JARC et l’OCDI sur la lutte contre la désertification et le développement durable dans le Diocèse de Dapaong pour 5 ans (2015 -2019).
juin 6

2012

lancement du Programme « SABLES VERTS – II » pour 3 ans pour perpétuer les acquis du premier programme « SABLES VERTS »
juin 6

2009

CARTO a su adapter la formation face aux perturbations climatiques en lançant le Programme « SABLES VERTS- I » pour 3 ans (2009-2010-2011). Ce programme met un accent particulier sur « l’arbre au service de l’agriculture ». Évaluation du CARTO par INADES FORMATION sur ordre du SCCF.
juin 6

Janvier 2008

fin de la restructuration du CARTO : le volet ‘suivi’ du CARTO qui s’occupait des groupements paysans a aussi évolué pour donner naissance à une structure autonome appelée C.A.P.A.S (Cellule d’Appui aux Producteurs Agricoles des Savanes). Cette dernière structure émanant directement du C.A.R.T.O. continue à encadrer ces groupements paysans. Renforcement…
juin 6

2007

Après 20 ans d’intenses activités d’encadrement et d’appui auprès des groupements paysans par le volet ‘suivi’ du CARTO, ces derniers ont beaucoup évolué et sont devenus autonomes en 2007 en s’unissant en une faîtière appelée U.G.P.A.K (Union des Producteurs Agricoles du Kpendjal).
juin 6

2005

suite de la restructuration du CARTO : création d’une Direction Générale et d’une sous Direction à la tête de chaque volet d’activités (Centre de formation, Écoles villageoises et Groupements de paysans). Intensification de l’agroforesterie qui devient un axe transversal présent dans les modules de formation. Changement de Directeur : Fr…
juin 6

2004

début de la restructuration du CARTO : reprise de la formation des couples paysans, mais avec un changement important : la durée de la formation est ramenée à de 9 mois, soit une campagne agricole. Et la capacité d’accueil du Centre est limitée à 21 couples par promotion. suivi post…
juin 6

2003

année de transition marquée par : suspension de la formation des couples sur deux campagnes successives (absence de stagiaires au centre), main d’œuvre est assurée par le personnel du CARTO aidé par des ouvriers agricoles réflexion et l’élaboration d’un nouveau plan d’action pour la suite est faite par l’équipe animatrice…
juin 6

2002

fin de la formation des couples sur deux campagnes agricoles successives. – début de la réflexion sur la restructuration progressive du CARTO.
juin 6

1997

mise en place du « suivi systématique des anciens stagiaires du CARTO» pour une durée de 4 ans.
juin 6

1994

changement de Directeur : Fr Gabriel L’HOSTIS (1985-1994) est remplacé par Fr Jean Yves DELAUNAY
juin 6

1993

1993 : début de la formation des gardiennes d’enfants (jeunes filles qui accompagnent les couples au CARTO).
juin 6

1989

à la demande de la population de la région, CARTO étend ses activités en ouvrant une école villageoise grâce au soutien de l’association MEEM-CARTO (du Monde des Enfants aux Enfants du Monde). Ces écoles se multiplieront rapidement pour arriver à 14 écoles gérées par les Frères avec un effectif de…
juin 6

1985

Changement de Directeur : Fr Joseph LEROY (1982-1985) est Remplacé par Fr Gabriel L’HOSTIS
juin 6

1984

le centre accueille la première promotion de stagiaires. C’est le début de la formation des couples paysans pour une durée de 18 mois, soit deux campagnes agricoles successives entrecoupées d’un congé de 3 mois.
juin 6

1982

1982 : le projet commence à prendre forme et un terrain de 90 hectares (1500m sur 600m) est délimité à Tambimong dans le village d’OGARO, Canton de Naki Est (d’alors) pour le fonctionnement du centre.

L’histoire d’une évolution positive du CARTO

On peut distinguer quatre grandes phases dans l’histoire du CARTO :